Home

La couleur jaune est critique en peinture puisque c’est une primaire …

Cependant c’est le parent pauvre des gammes de peintures de figurines. Pour l’historique c’est assez compréhensible, peu de jaune dans les uniformes. Pour le fantastique c’est dommage.

Je vais parler des jaunes « proches » du jaune primaire et non des ocres.

La raison n’est pas un « dénigrement » du jaune en tant que tel, mais simplement car le jaune de haute qualité est une peinture très très cher à réaliser. Quand on demande à un peintre … quelle est le meilleur jaune du marché .. la réponse que vous allez obtenir c’est « Le Jaune de Cadmium … mais putain c’est cher ». On pourrait croire que GW ou Vallejo utilise ce merveilleux jaune vu le prix payé au ml et la publicité « Les meilleurs pigments blah blah » que l’on trouve … halte là mon ami … il n’y a pas de jaune de Cadmium chez GW ou Vellejo.

Pourquoi j’écris qu’il n’y a pas de Jaune de Cadmium chez les promoteurs de peinture de figurine ? Car simplement si c’était le cas il devrait le dire, le Cadmium étant toxique, sa présence dans un produit doit être clairement indiqué et sa toxicité référencée.

De plus si ils utiliseraient vraiment les « meilleurs » pigments .. pourquoi n’indiquent t’ils pas lesquels ? … De la marque Lambda jusqu’à Golden, toutes les marques de peintures vous donnent accès à la composition … La « sacro sainte » formulation secrète ne tient pas depuis maintenant plus de 70 ans.

2 éléments importants doivent nous aider à comprendre que les marques utilisent des pigments à bas coût avec une dilution importante.

– Toutes les peintures sont au même prix. Seules les gammes études des marques de peinture proposent toutes les couleurs au même prix

– Il n’y a jamais de composition indiquée, juste le « nom commercial » d’indiqué. Les peintres ont pris l’habitude de zapper ce nom et d’aller chercher le(s) pigment(s) présent(s). Combien de jaune organique se cache derrière de fausse appellation « Cadmium » … un paquet.

Les pigments utilisés par les gammes de figurines sont quasi à 100% des jaunes de Hansa. Des jaunes organiques très courant. D’autres jaunes à base organique (Benzimidazolone ou Isoindolinone) pourrait être présent mais je pense que la facilité de procuration des Hansa domine trop le marché.

Les jaunes de Hansa sont parfaitement adaptés au conditionnement et à la « matrice » acrylique. Alors organique ne veut pas dire que cela provient d’un être vivant .. cela veut dire que cela provient d’une chaine de réaction de chimie organique [le moment de relire ces cours de prépa ou de deug].

Faible coût de production ne veut pas dire pigment de mauvaise qualité. Les jaunes de Hansa ont permis l’utilisation de cette couleur de façon industriel.  On retrouve donc PY1, PY3, PY65, PY74 et PY97 (codes internationaux) dans nos cher pot de peinture.  Même si comme d’habitude aucune « composition » n’est indiquée.

Et alors ou est le problème .. il n’y a aucune honte à utiliser un jaune de Hansa. Rackham a clairement utilisé les PY74 pour son jaune et c’est le même que le jaune primaire préconisé par une marque comme « Sennelier ». Le problème c’est qu’il est très difficile de faire un jaune de Hansa quasi Opaque. Les jaunes de Hansa sont quasi tous des pigments transparents. C’est ce qui explique 90% des posts sur les forums « Putain j’arrive pas à couvrir avec le jaune … »

Pour tenter de rattraper cela, il n’y a qu’une solution on laisse un blanc opaque (Blanc de titane) en pigment très légèrement présent pour assure une certaine opacité. La formule n’a rien de magique mais permet d’avoir quelques peintures jaunes qui couvrent. Mais le plus désastreux c’est que sans jaune nous les peintres de figurines ne peuvent pas faire de mélange .. et du coup dépendent alors à 66% des couleurs « pré définies » pour eux.

Publicités